Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 09:00

ANNEXES

 

 

1. SOCIETE CIVILE ET SYNODE AFRICAIN

 

 

 

« L’Église en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix ». Tel était le thème du deuxième Synode des évêques sur l’Afrique qui s’est tenu à Rome du 4 au 25 octobre 2009. Quelque 250 évêques,  dont près de 200 évêques africains ont participé à ce synode présidé par le pape Benoît XVI. Il était donc consacré aux problèmes du continent africain.

  

 

1. Première phase 

Les « lineamenta » sont proposés aux évêques

 

Les « Lineamenta »  ont été présentés le 27 juin 2006 par le cardinal Francis Arinze, préfet de la congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements, et par Mgr Nikola Eterovic, secrétaire général du synode.

Mais qu’est-ce que les « lineamenta » ?

 C’est un document de préparation, rédigé en vue de la rédaction de l’Instrument de Travail des pères du synode. Il a pour but d’approfondir et d’expliciter le thème du Synode . Ici :  « L’Église en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix »

Ce document proposait aux évêques, sur ce thème, 32 questions auxquels ils étaient invités à répondre avant novembre 2008.

 

 

A propos de la société civile, on lit au n°7 des Lineamentas :

Depuis le premier synode africain (1994), la situation du continent a évolué …

« Du point de vue social, on peut également relever certains nouveaux développements : l’avènement de la paix en certains pays africains; le désir ardent de paix largement répandu sur le continent, particulièrement dans la région des Grands Lacs; l’opposition croissante à la corruption; la forte prise de conscience de la nécessité de la promotion de la femme africaine et de la dignité de toute personne humaine, l’engagement des laïcs dans les «sociétés civiles» pour la promotion et la défense des «Droits de l’Homme», le nombre toujours croissant d’hommes politiques africains conscients et déterminés à trouver des solutions africaines aux problèmes africains ».

 

Et à la fin du document, dans le questionnaire, relevons les questions 21 et 22 :

« L’engagement des laïcs dans les «sociétés civiles» pour la promotion et la défense des «Droits de l’Homme»,

« Que peut faire votre Eglise pour améliorer la situation des Droits de l’Homme et promouvoir une société civile démocratique?  Pour préparer les chrétiens à la vie civile et politique?

 

-----------------------------

 

2. Deuxième phase :

Instrumentum Laboris 

Le travail de réflexion réalisé à partir des Lineamenta a donné naissance à un nouveau document : Instrumentum Laboris

Le 19 mars 2009, à la fin de la messe célébrée au stade Amadou Ahidjo de Yaoundé, Mgr. Nikola Eterovic, Secrétaire général du Synode des évêques a fait une brève présentation de l'Instrumentum Laboris ou document de travail du Synode africain que le Pape Benoît XVI a remis aux présidents des Conférences épiscopales nationales et régionales du continent. Le document de la II Assemblée spéciale pour l'Afrique du Synode des évêques qui se tiendra au Vatican du 4 au 25 octobre, compte quatre chapitres précédés d'une préface qui offre une clef christologique et pneumatologique de la lecture du texte.

 

 

On lit au numéro 22 :

 

 « 22. Ces dernières années, au plan politique, sont apparus des signes qui font espérer une maturation des consciences civiques ; une société civile active se fait de plus en plus visible dans la lutte pour les droits humains ; des hommes et femmes politiques se montrent assoiffés de la renaissance du continent à tous égards, et le souci d’une résolution interafricaine des conflits, constatée çà et là, atteste que certaines personnes des classes politiques africaines ont une vive conscience qu’il leur incombe d’éduquer politiquement leurs peuples et de guider leurs nations vers une vie de paix et de prospérité. »

 

--------------------

 

 

 

« … Par l’éducation à tous les niveaux, l’Église devient encore plus active dans la promotion du dialogue, de la paix et de la justice dans la société africaine renouvelée, qui avec dynamisme avance vers le développement intégral de l’homme africain, acquérant ainsi la digne place qui lui revient au sein de la communauté internationale ». Avant propos des Lineamenta(2006)

 

Geordel & tous

A Libreville, les religieuses ouvrent les enfants à l’international, dès les premières classes.

 

---------------------------------------------

 

3. Troisième phase :

Propositions

 

Le 24 octobre 2009, le Vatican publie un bulletin.

Ce Bulletin est seulement un instrument de travail à usage journalistique.

Les traductions n'ont pas de caractère officiel.

 

LISTE FINALE DES PROPOSITIONS

 

Par bienveillante décision du Saint-Père Benoît XVI, la Secrétairerie générale du Synode des Évêques est autorisée à publier la version non officielle des Propositions de la II Assemblée Spéciale pour l’Afrique du Synode des Évêques sur le thème : « L’Église en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix. “Vous êtes le sel de la terre ... Vous êtes la lumière du monde » (Mt 5, 13.14).

Nous publions, ci-dessous, cette version provisoire, officieuse et non officielle en français.

 

 

Lisons la proposition 25 :

 

La politique

Les Pères synodaux reconnaissent les développements positifs dans les sphères politiques et socio-économiques dans les pays africains qui sont gouvernés par leurs Constitutions et où les droits humains, la justice et la paix sont soutenus. Les Pères apprécient la maturité de plus en plus grandissante de la société civile qui, dans certains pays, commence à s’affirmer et à peser sur les décisions concernant l’avenir de la Nation. Ils félicitent et encouragent les acteurs politiques qui font montre de dévouement au service de leur peuple.

 

Tout ceci pourra paraître un peu court, mais retenons que tout au long du processus, depuis le début, 27 juin 2006, jusqu’aux propositions finales, la société civile n’a pas été absente : reconnue, elle est même considérée comme un développement positif.

 

 

-----------------------------------

 

 

Voir :  Société civile et Synode Africain


 

-----------------------------------


Pour conclure, citons encore un passage du discours du pape à Luanda (Angola), le 20 mars 2009. C’était après avoir remis, le 19 mars, l’Instrumentum laboris aux conférences épiscopales, à Yaoundé. Dans le palais présidentiel, Benoit XVI s’adresse aux autorités politiques et civiles ainsi qu’au corps diplomatique. Il leur dit, entre autre :

 

Le développement économique et social en Afrique requiert la coordination des actions gouvernementales nationales avec les initiatives régionales et avec les décisions internationales. Une telle coordination suppose que les nations africaines ne soient pas seulement considérées comme les destinataires des plans et des solutions élaborées par d'autres. Les africains eux-mêmes, œuvrant ensemble pour le bien de leurs communautés, doivent être les premiers acteurs de leur développement. À ce propos, il y a un nombre croissant d'initiatives qui méritent d'être encouragées. Parmi elles, la New Partnership for Africa's Development (NEPAD), le Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement dans la Région des Grands Lacs, le Kimberley Process, la Publish What You Pay Coalition et l'Extractive Industries Transparency Initiative : leur objectif commun est de promouvoir la transparence, la pratique honnête du commerce et la bonne gouvernance.

 

« La Publish What You Pay Coalition et l'Extractive Industries Transparency Initiative » : même le pape s’y met !

 

------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soutien-ste-civile.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

crm systems online 04/08/2014 13:47

The linking of civil society and African continent was a great attempt taken by you and I am impressed by the way, you have explained it. The life of common people in Africa is very poor and they find it difficult to carry out their daily needs by overcoming the hardships in front of them.

Présentation

  • : Le blog de soutien-ste-civile.over-blog.com
  • Le blog de soutien-ste-civile.over-blog.com
  • : Soutien aux sociétés civiles émergentes en Afrique : des exemples de sociétés civiles émergentes, et des exemples de soutiens possibles.
  • Contact

Texte Libre

Octobre 2009,


Les associations de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez – France, se retrouvent à Paris, au Secours Catholique, rue du Bac, avec Marou Amadou et Ali Idrissa, tous deux membres de la coalition PCQVP – Niger.

Marou a été arrêté et incarcéré le 10 août pour les positions qu'il avait prises en tant que Président du Fusad sur le coup d'état constitutionnel. Il a été mis en liberté provisoire après cinq semaines d'incarcération et vient quelques jours en France et en Belgique. C'est l'opportunité pour nous de rencontrer ces deux militants.


Je suis allé à cette rencontre avec camescope et appareil photo. Mais en les entendant et en comprenant ce qui se passe au Niger, je me dis : « Vaut mieux ne pas sortir mes appareils. Mettre Marou et Ali sur internet, c’est les exposer un peu plus ».

Je leur pose tout de même la question :

- « Il vaut mieux éviter les photos et les interviews sur internet ? ».

Mais, surprise :

« Non, au contraire. Vous pouvez filmer, faire connaitre notre combat. Nous voulons vivre. Nous n’avons pas peur. Nous voulons une meilleure répartition des richesses, nous voulons un peu plus de démocratie. Pourquoi avoir peur ? Nous ne pouvons pas vivre dans la peur. Soutenez nous. »


Gérard Warenghem

Recherche

Texte Libre

Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous inscrivez votre adresse électronique dans la case prévue à cet effet, ci dessous. Et vous recevez un mail à chaque nouvelle parution.

Catégories