Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 09:10

LE FLOCON DE NEIGE

 

NeigeBranches.jpg

 


source  inconnue


Une mésange s'adresse à une colombe:
-Dis-moi, quel est le poids d'un flocon de neige? 

Et la mésange de répondre:
-Ça ne pèse pas, ça pèse moins que rien.

-Attends, ma colombe, je vais te raconter une histoire.

 

L'autre jour, j'étais sur la branche d'un sapin quand il a commencé à neiger.
Tout doucement. Une petite neige tranquille, pas méchante, sans bruit et sans tempête.

Comme je n'avais rien de mieux à faire, je me suis mise à compter les flocons qui tombaient  sur la branche où je me trouvais. J'en ai compté 751 972.

Oui, je commençais à avoir mal aux yeux et ça s'embrouillait un peu dans ma tête,
mais je me rappelle bien: 751 972. Oui, c'est ça.

Et quand le 751 973e flocon est tombé sur la branche, même si ça ne pèse pas,
même si c'est rien, moins que rien comme tu le dis,
 eh! bien, figure-toi que la branche s'est cassée.

 

La colombe se mit à réfléchir.

Peut-être ne manque-t-il finalement que le geste d'une personne pour
que le monde bascule, pour que bien des choses changent et pour que les gens vivent mieux.

 

En lisant cela, vous vous posez peut-être la question:
« Et moi, qu'est-ce que je fais dans tout ça?
Quel poids a ma présence dans telle ou telle activité?

À quoi ça va servir de m'engager plus?
Ce ne sera qu'une goutte d'eau face à une mer de besoins,
 ce ne sera qu'une prière, qu'un mot d'encouragement, qu'une présence discrète. »

 

Pensez à ce 751 973e flocon. C'est lui qui a tout changé!

Chaque chose prise isolément a un poids bien dérisoire,
mais l'accumulation de tous nos gestes de considération peut faire bouger pas mal de choses.

 

 

neige_cypres_saules_m.jpg

 


 

Die Schneeflocke 


Quelle unbekannt 

Ein Leckerbissen ist für eine Taube: 
"Sag mir, was ist das Gewicht einer Schneeflocke? 
Und Meisen zu beantworten: 
-Es ist nicht wiegen, wiegt er weniger als nichts. 
"Warten Sie, meine Taube, ich werde Ihnen eine Geschichte erzählen. 
   
Der andere Tag war ich auf dem Ast eines Baumes, wenn es zu schneien anfing. 
Langsam. Eine ruhige wenig Schnee, nicht schlecht, ohne Rauschen oder Sturm. 
Da ich nichts Besseres zu tun hatte, fing ich an, dass die Flocken auf dem Zweig, wo ich war fiel zu zählen. Ich zählte 751 972. 
Ja, ich war immer wunde Augen und es ist ein bisschen in meinem Kopf durcheinander 
aber ich erinnere mich gut an: 751 972. Ja, das ist es. 
Und wenn der 751 973. Schneeflocke fiel auf den Zweig, auch wenn es nicht zu wiegen, 
auch wenn es nichts weniger als nichts, wie Sie sagen, 
 eh! Nun, man kann sich vorstellen, dass der Zweig brach. 
   
Die Taube begann zu denken. 
Vielleicht kein Mangel er schließlich, dass die Handlung einer Person für 
Als die Welt bewegt, leben so viele Dinge ändern und die Menschen besser. 
   
Mit dem Lesen dieses Sie können die Frage stellen: 
"Und ich bin, was ich in? 
Welches Gewicht auf meine Anwesenheit in einer bestimmten Tätigkeit? 
Was wird es benutzt, um mich nicht mehr Miete sein? 
Dies wird ein Tropfen Wasser vor einem Meer von Bedürfnissen, 
 es wird ein Gebet, ein Wort der Ermutigung, eine diskrete Präsenz werden. " 
   
Überlegen Sie, was 751 973. Schneeflocke. Er hat alles verändert! 
Jedes Ding in Isolation hat eine armselige Gewicht, 
aber die Anhäufung von all unseren Gesten der Betrachtung kann eine Menge Dinge. 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by soutien-ste-civile.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

read more 05/06/2014 14:29

You are absolutely right about it. It weighs so less. And I love it! I have never seen snowing in my life. I always wanted to stay on a place like Aspen. It is in my country US. I will definitely go there one day. Thank you for this amazing poem.

Gaillot 06/03/2014 11:30

L'avenir est à la solidarité

Présentation

  • : Le blog de soutien-ste-civile.over-blog.com
  • Le blog de soutien-ste-civile.over-blog.com
  • : Soutien aux sociétés civiles émergentes en Afrique : des exemples de sociétés civiles émergentes, et des exemples de soutiens possibles.
  • Contact

Texte Libre

Octobre 2009,


Les associations de la Coalition Publiez Ce Que Vous Payez – France, se retrouvent à Paris, au Secours Catholique, rue du Bac, avec Marou Amadou et Ali Idrissa, tous deux membres de la coalition PCQVP – Niger.

Marou a été arrêté et incarcéré le 10 août pour les positions qu'il avait prises en tant que Président du Fusad sur le coup d'état constitutionnel. Il a été mis en liberté provisoire après cinq semaines d'incarcération et vient quelques jours en France et en Belgique. C'est l'opportunité pour nous de rencontrer ces deux militants.


Je suis allé à cette rencontre avec camescope et appareil photo. Mais en les entendant et en comprenant ce qui se passe au Niger, je me dis : « Vaut mieux ne pas sortir mes appareils. Mettre Marou et Ali sur internet, c’est les exposer un peu plus ».

Je leur pose tout de même la question :

- « Il vaut mieux éviter les photos et les interviews sur internet ? ».

Mais, surprise :

« Non, au contraire. Vous pouvez filmer, faire connaitre notre combat. Nous voulons vivre. Nous n’avons pas peur. Nous voulons une meilleure répartition des richesses, nous voulons un peu plus de démocratie. Pourquoi avoir peur ? Nous ne pouvons pas vivre dans la peur. Soutenez nous. »


Gérard Warenghem

Recherche

Texte Libre

Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous inscrivez votre adresse électronique dans la case prévue à cet effet, ci dessous. Et vous recevez un mail à chaque nouvelle parution.

Catégories